Prendre du curcuma en hiver, une bonne idée

Complément alimentaire de Curcuma : pourquoi c’est efficace pour affronter les rigueurs de l’hiver ?

Issu d’Asie du Sud-Est, le curcuma est depuis des millénaires connu comme additif alimentaire, pour son goût et sa belle couleur, mais aussi en thérapie comme en prévention.

Les recherches montrent que cette épice est un allié précieux pour traiter les troubles digestifs ou pour soulager les maladies inflammatoire, comme l’arthrite ou l’arthrose par exemple, grâce aux antioxydants puissants, les curcuminoïdes, qu’elle contient, notamment sous sa forme de complément alimentaire fortement dosé.

Selon les besoins,  en prévention ou en thérapie, la dose de curcuminoïdes recommandée peut varier beaucoup, il est donc nécessaire d’en parler avec votre médecin avant de commencer une cure de curcuma. Il faudra aussi consommer le complément lors d’un repas, afin de faciliter son absorption.

Lait de curcuma

Quelques recommandations pour faire face aux maux classiques de l’hiver

En cas de troubles de l’estomac et de l’intestin

Au moment des fêtes de fin d’année, ou juste après, il est fréquent de souffrir de troubles digestifs, crises de foie, inflammation de l’estomac suite aux trop nombreux excès de table…

Le curcuma peut venir à votre rescousse sous différentes formes.

Rhizome séché en poudre, ou curcuma alimentaire. 
Prendre de 1,5 g à 3 g (½ c. à thé à 1 c. à thé) par jour, ce qui correspond à environ 60 mg à 200 mg de curcuminoïdes.

Infusion. 
Infuser de 1 g à 1,5 g de poudre de rhizome dans 150 ml d’eau bouillante durant 10 à 15 minutes. Boire 2 tasses par jour.

Complément alimentaire soluble. 
Prendre de 1,5 ml à 3 ml par jour. Très efficace pour une action rapide.

En cas d'inflammations diverses de saison

En hiver, les articulations sont parfois plus sensibles, voire douloureuses à cause de l’humidité, de l’âge qui avance. Les conditions hivernales sont aussi l’occasion de s’amuser à différents sports de glisse, et aux petits bobos qui vont avec (muscles et articulations trop sollicités ou traumatisés)


Extrait normalisé en curcuminoïdes. 

Prendre l’équivalent de 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour. Pour arriver à ces dosages, qui dépassent de beaucoup ceux que peut fournir une consommation normale de curcuma, on a généralement recours à des extraits normalisés à 95 % de curcuminoïdes, il est à noter que les compléments alimentaires solubles contenant de la pipérine (ou poivre noir) sont plus efficaces en termes d’absorption, à condition que votre intestin supporte le poivre. Il est conseillé de prendre ces suppléments lors d’un repas car la présence de gras augmente également cette absorption.

 

Femme douleur après chute de ski

Autres maux qui peuvent dépasser la saison hivernale, et dans lesquels la prise de curcuma se montre efficace

Arthrite

Comparée à des anti-inflammatoires classiques, la curcumine (1 200 mg par jour) s’est montrée aussi efficace que la phénylbutazone dans le traitement de l’arthrite rhumatoïde11. Quant au curcuma, des doses de 2 g par jour pendant 6 semaines ont produit des effets comparables à l’ibuprofène (800 mg par jour) sur des personnes souffrant d’arthrose37. De bons résultats ont aussi été obtenus avec de la curcumine (200 mg par jour pendant 8 mois) couplée à de la phosphatidylcholine (Meriva®) afin d’améliorer son absorption par l’organisme.

Maladies inflammatoires des intestins

Un extrait normalisé de curcuma a été utilisé avec succès chez des personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable. Les 2 doses testées, équivalentes à 72 mg et 144 mg de curcumine par jour, ont permis de réduire les symptômes et d’améliorer le confort des malades. Il est à noter qu’un essai de plus grande envergure est en cours aux États-Unis.
Dans une autre étude avec des patients atteints de colite ulcéreuse, la curcumine à raison de 1 g 2 fois par jour, en plus du traitement habituel (sulfasalazine ou mézalamine), a limité le nombre de crises aiguës de la maladie pendant les 6 mois qu’a duré le traitement. Les manifestations cliniques ont également régressé. Ces résultats confirment ceux obtenus au cours d’un essai préliminaire qui avait également montré des effets de la curcumine sur la maladie de Crohn.
En 2011, une revue a analysé l’efficacité du curcuma (360 mg  2 à 3 fois par jour pendant 3 jours) sur les maladies inflammatoires intestinales, en combinaison avec les traitements standard. Il apparaît que cette combinaison curcuma-traitement standard réduit significativement les symptômes et les marqueurs de l’inflammation (par exemple la protéine C-réactive). Cependant, les effets du curcuma seul ne sont pas connus et le nombre limité de participants ne permet pas de tirer des conclusions définitives.

 Troubles digestifs

La Commission E et l’Organisation mondiale de la Santé reconnaissent l’efficacité des rhizomes du curcuma pour traiter la dyspepsie, c’est-à-dire des troubles digestifs, comme les maux d’estomac, les nausées, la perte d’appétit ou les sensations de lourdeur. Au cours d’un essai clinique, le curcuma, à raison de 250 mg 4 fois par jour, a été nettement plus efficace qu’un placebo pour soulager les problèmes digestifs des participants.
Le curcuma est aussi utilisé pour améliorer les fonctions biliaires, qui sont souvent une des causes de la dyspepsie. Une préparation à base de chélidoine et de curcuma a été utilisée avec un certain succès sur des personnes souffrant de douleurs abdominales dans la région du foie. La faible qualité méthodologique de cet essai et le fait que la chélidoine est aussi une plante qui stimule la vésicule biliaire rendent ces résultats difficiles à interpréter.

Précautions & contres-indications

Obstructions et calculs biliaires. Si une lésion ou un calcul obstrue les voies biliaires, il est impératif de consulter un médecin avant d’entreprendre un traitement au curcuma.

Effets indésirables

Aucun connu aux doses habituellement utilisées.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

Les effets du curcuma et de la curcumine peuvent s’ajouter à ceux d’autres plantes ou produits naturels ayant un effet anti-inflammatoire.

Avec des médicaments

Théoriquement, les effets du curcuma et de la curcumine peuvent s’ajouter à ceux de médicaments ayant un effet anti-inflammatoire.
Théoriquement, la curcumine peut interagir avec les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie.

Sur les tablettes

Certains fabricants associent de la broméline à la curcumine, pour en améliorer l’absorption. La pipérine, l’ingrédient piquant du poivre, améliore également l’absorption des curcuminoïdes, tant chez les animaux que chez les humains.
Le cari, un mélange d’épices, contient du curcuma, mais en quantités très variables.

conclusion

comment tirer le meilleur parti des compléments alimentaires de Curcuma en période hivernale ?

En prévention :

  • Curcuma alimentaire dans les plats ou en boissons
  • cure de gélules en complément alimentaire
  • Pour protéger la peau : masque pour le visage au curcuma

En guérison :

  • curcuma soluble, pipérine, fortement dosé
  • gel articulaire
  • masque visage au curcuma pour apaiser la peau

Exemples de maux :

  • contre le froid, les virus et maladies hivernales : renforce les défenses immunitaires
  • contre les douleurs articulaires : en gel, à boire, en gélule pour la prévention, en poudre dans l’alimentation
  • pour les troubles du foie, de l’estomac, digestifs, ulcères : complément alimentaire soluble
  • contre les inflammations de toutes sortes : soluble, gel…
Curcumadmin

Curcumadmin

Laisser un commentaire

À propos d'info Curcumine

Curcuma, curcumine, curcuminoïdes : le curcuma et ses composants font beaucoup parler mais restent encore méconnus au niveau de leurs nombreux effets bénéfiques pour notre organisme et notre santé.

Info curcumine France fait le point pour vous sur cette plante incroyable dont les vertus sont connues depuis des millénaires.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents